Au programme du CCE du 10 décembre: Évolutions du congé-senior

Au programme du CCE du 10 décembre

Évolutions du congé-senior

36 mois pour les ouvriers et ETAM

  • En 2015, les ouvriers et ETAM pourront avoir un congé-senior jusqu’à 36 mois (en dispense totale d’activité ), même s’ils ne réunissent pas les conditions-pénibilité.

Durée minimale raccourcie

  • La durée minimale du congé-senior qui était de 8 mois est ramené à 1 mois. Pour les salariés proches de la retraite, cela permet d’avoir des indemnités de départ ni cotisables ni imposables.

Plancher pour les temps partiel

  • Les salariés à temps partiel qui passent en congé-senior se verront appliquer une rémunération-plancher de 1116 € net, dans la limite de leur salaire d’activité. La CGT demande la rétroactivité pour les salariés partis en 2014

Avis CGT

Même si l’on est encore loin de l’accord que la CGT a signé pour Rennes, la CGT prend en positif ces évolutions.

Pour que tous les salariés puissent bénéficier de ce dispositif de cessation d’activité, il est nécessaire :

  • de revaloriser le plancher « temps plein ». Les actuels 1800 € brut (1360 net) ne permettant pas à tous de choisir le départ.
  • d’embaucher afin qu’aucun salarié ne se voit refuser l’accès au congé-senior sous prétexte qu’il serait dans un métier en tension.

Enfin pour éviter l’alourdissement des charges de travail de ceux qui restent et le vidage de nos établissements, la CGT renouvelle ses demandes pour l’embauche en CDI des salariés actuellement en alternance ou en intérim.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *