Externalisations : faisons le point de la situation

Le point à ce jour

  • Nous avons d’abord eu l’annonce de l’externalisation des activités de gardiennage à Sx/Bp pour lequel la direction n’a pas eu recours à l’article L1224-1. Ces activités sont quand même sous-traitées, mais les salariés appartenant à PSA sont restés dans les effectifs de PSA. Se pose alors, tout de même, la question des reclassements et des suppressions de postes chez PSA.
  • Ensuite, la direction a annoncé l’externalisation des activités de « Support Local au Poste informatique » (DSIN) et dans la foulée, les activités d’analyses au sein du laboratoire de Belchamp. Cette fois la direction se sert de l’article L1224-1 du code du travail, les salariés sont donc obligés d’accepter d’aller travailler chez un autre employeur sans quoi le contrat de travail est rompu. A noter : Dans le cas de SLP, la mobilisation des salariés sous toutes ses formes, a tout de même permis que quelques salariés puissent rester au sein de PSA.
  • S’en sont suivies les annonces de juin et juillet 2015 concernant la mise à disposition des salariés d’EVN à GEFCO, puis la vente pure et simple des activités du roulage, du pilotage des moyens d’essais et de la fabrication des lignes au ferrage (BIWE), avec recours au L1224-1.

Les actions menées

  • Beaucoup de tracts d’informations, dont deux en « intersyndicale ».
  • Une action avec les salariés du roulage et quelques « BIWE », le 21 juillet : Rencontre avec le DRH, avec comme revendications : Maintien des activités au sein de PSA et le maintien du statut PSA.
  • Depuis, l’intersyndicale s’est créée, nous sommes tombés d’accord avec les autres syndicats concernant l’obligation faite aux salariés de partir travailler chez un autre employeur, sans en avoir le choix.
  • Nous avons évoqué ensemble la possibilité d’engager une action en justice que nous avons décidé de mettre entre parenthèse en attendant que la direction réponde aux revendications des salariés.
  • Notre Délégué Syndical Central s’est rendu à la réunion organisée par la direction, le 15 septembre 2015 à Paris, en présence de l’ensemble des DSC du groupe. Plusieurs items ont été retenus par la direction et doivent l’objet d’une négociation prochaine, avec les syndicats de PSA :

Principaux sujets retenus par la direction :

  • Définition précise d’un « statut social globalement équivalent ».
  • Engagement de PSA en cas de faillite de SEGULA.
  • Engagement social et moyens RH de SEGULA en accompagnement de sa croissance.
  • Modalités d’intégration chez SEGULA à court terme et dans la durée.

Encore beaucoup de chemins à faire :

Nous devons être vigilants concernant la négociation qui va s’ouvrir pour obtenir de réelles garanties d’avenir pour les salariés impactés (les sujets retenus par la direction ne sont pas très encourageants).

Nous devons continuer la mobilisation sous toutes ses formes pour montrer à la direction notre détermination.

C’est cette mobilisation qui a conduit la direction à se mettre autour de la table pour discuter, nous devons persévérer dans cette voie, pour gagner!

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *