Tract 2022 – S23 – Conditions de travail aggravées, vies privées sacrifiées ! Bienvenue chez Stellantis !

Cliquez ici pour télécharger la version imprimable (PDF)

Cliquez ici pour télécharger la version modifiable (Word)

Dernière nuit dans l’ancien montage : une direction fidèle à elle-même !

Alors que la direction nous bassine depuis des années avec Sochaux 2022 et le changement d’usine, celui-ci a été une accumulation de déconvenues :

  • Avant tout, en anticipant, la direction aurait pu permettre aux salariés de nuit de finir le mercredi matin et ainsi profiter du pont de l’ascension. C’est une revendication de la CGT : les salariés doivent bénéficier de leurs jours fériés,
  • Lors des dernières semaines, les salariés de nuit ont été obligés d’aller se former en heures supplémentaires, avant ou après leur séance de travail ! Comme si une journée ne suffisait pas…
  • Lors de la dernière nuit, certains secteurs ont fini à 23H. La production étant réalisée, la direction a proposé des bons de sortie…qu’elle n’a pas payé ! Quel remerciement quand on sait que les salariés enchaînent des flex et les dimanches soir à l’usine !

La CGT est intervenue lors du CSE du 31 mai pour demander que ces bons de sortie soient payés !

Au contraire dans certains secteurs, des salariés ont été contraints de finir plus tard ! Jusqu’à 1H de plus pour QCP ! Merci du cadeau pour la dernière nuit !

Sur environ 300 voitures produites, seules 3 sont sorties sans défaut, mais pour la direction peu importe la manière, il faut produire coûte que coûte et tant pis si de nombreuses pièces manquaient… ce sont encore les salariés qui vont payer les pots cassés, avec des samedis et des dimanches, et en prime le lundi de pentecôte qui seront travaillés en retouche !

Avec le changement d’usine, la direction démontre, une nouvelle fois, que seuls ses profits comptent, et elle affiche au passage son plus total mépris pour la vie des travailleurs !

Flexibilité à outrance ! Il est temps de dire stop !

Au CSE du 31 mai 2022, la direction a annoncé tous les samedis du mois de juin et de juillet travaillés. De l’over-time pour tous, de la Flex, des dimanches à gogo. Un menu complétement indigeste et que nous ne voulons pas. Et elle en remet une couche afin de parfaire sa cuisine du Diable en annonçant le 14 juillet travaillé, seulement et seulement si l’approvisionnement en pièces le permet.

Pour la direction, il s’agit de nous faire rentrer dans la tête que nous sommes à leur disposition et que seule la production compte, pas nos vies !

En CSE la CGT a émis un avis défavorable pour ce calendrier de travail super chargé qui piétine nos vies privées !

Décidons ensemble des modalités pour faire reculer la direction !

Nuit du vendredi 22 juillet 2022 !

Au CSE ordinnaire la CGT et d’autres syndicats sont intervenus pour demander que la nuit du 22 juillet ne soit pas travaillée ou voir récupérable afin que les salariés qui travaillent de nuit puisse partir dans de bonnes conditions !

La Réponse de la direction est : « ce n’est pas prévu, si je dois produire je produirai ! » En clair rien à faire de vos vacances : c’est la prod qui prime !

La seule manière de faire reculer la direction serait de lui mettre la pression par la force collective des salariés !

« Victoire éclair » des grévistes chez SMRC Rougegoutte !

En à peine deux journées de grève les salariés de SMRC Rougegoutte (qui produisent et fournissent les planches de bord à Sochaux) ont obtenu :

  • Une « prime inflation »de 135€ net sur les payes du mois d’Août, Septembre et octobre,
  • Une prime de fin de conflit de 150 bruts sur le salaire du mois de juin,
  • Négociation pour le versement d’une prime PEPA avec tous les syndicats en janvier 2023,

Une lutte encourageante qui démontre que tous ensemble nous sommes plus fort pour améliorer notre quotidien.

La CGT ne signe jamais d’accord chez Stellantis ? 😊

C’est bien connu, et largement amplifié par nos détracteurs, la CGT ne signe jamais rien !

Pourtant, comme elle l’avait déjà fait en 2019, la CGT vient de reconduire sa signature portant sur l’accord « développement de l’emploi féminin et égalité professionnelle entre les hommes et les femmes ».

Alors c’est vrai que chez Stellantis la CGT refuse de signer des accords rétrogrades, ceux qui font reculer les droits des salariés comme le font les partenaires syndicaux de la direction.

Par ailleurs il faut savoir que nationalement la CGT est un des syndicats, qui signent le plus d’accords.

11 juin 1968 !

Vendredi 10 juin à 16h30, au square DAGNEAU (en face de chez Nedey) notre syndicat rendra hommage aux victimes des violences policières, qui ont coûtées la vie à deux travailleurs, Pierre Beylot et Henry Blanchet mais aussi des centaines de blessés avec des mutilations à vie.

La CGT PSA du site de Sochaux, commémore chaque année ce moment de l’histoire, pour condamner la violence de classe de l’état au service des patrons,  ne pas oublier et rendre hommage à ceux qui ont permis, grâce à l’action collective l’amélioration de nos droits (droit syndical, mensualisation, augmentations de salaires, congés pour évènements familiaux etc..).

La CGT vous donne donc rendez-vous :

vendredi 10 juin 2022 à 16H30

pour nous souvenir et commémorer

cette journée sanglante

et protester contre les violences d’aujourd’hui

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.